Taillez votre pierre précieuse

Morbihan, Auray

Initiez-vous à l'art de la taille de pierres précieuses et taillez la vôtre avec Jacques, artisan lapidaire


Rencontrez Jacques
Artisan lapidaire


3h de découverte avec Jacques

Des connaissances en taille de pierres précieuses

Votre pierre précieuse

200 €  / personne

Déroulement de l'atelier

Devenez lapidaire le temps d'un atelier et apprenez à tailler votre pierre précieuse ! 

Jacques vous expliquera les secrets de la taille de pierres précieuses, puis vous réaliserez vous-même le facettage d'un grenat. 

Ce grand passionné travaille avec l'une des dernières machines manuelles de la région ! 

Il sera ravi de vous expliquer la gémologie des pierres précieuses. 

Vous repartirez avec votre petit trésor à vous, votre grenat taillé !


Privatisez l'atelier

Privatisez cet atelier et profitez de ce moment convivial et hors du commun entre collègues ou entre amis :


Informations pratiques


Morbihan


1 pers.


3h


Privat. possible


15 ans min.


Pour continuer à s’amuser en toute sécurité

Les conditions de réalisation des ateliers sont adaptées pour répondre aux mesures sanitaires : capacité d'accueil réduite, port du masque obligatoire, et gel hydroalcoolique à disposition.


Rencontrez Jacques.

Au cours d’un voyage en Australie, Jacques rencontre une orpailleuse et découvre le métier de chercheur d’or.

À son retour en Bretagne, il devient officiellement orpailleur en allant chercher de l’or au bord d’une rivière, le Blavet. Il accompagne au cours de l’année, touristes et locaux en quête d’aventure et de dépaysement.

Il monte ensuite une expédition à Madagascar, mais au lieu de trouver de l’or, il tombe sur un gisement de saphirs qui deviendra sa priorité !

Il rentre en France fort de ses découvertes et de son nouvel amour pour les pierres précieuses qu’il se met à étudier et à tailler pour en faire de véritables œuvres d’art.



Lieu de l'atelier

L'atelier de Jacques se situe dans la commune d'Auray. 


Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Vous souhaitez commenter ? Vous devez être connecté(e) pour commenter - Se connecter


Vous pourriez aussi aimer...